la traite Négriére

Aller en bas

blue la traite Négriére

Message par rahou le Mar 24 Juin - 21:33

http://les.traitesnegrieres.free.fr/index2.html


Les traites négrières, également appelées traite des Noirs, désignent des commerces d'esclaves dont ont été victimes des millions de Noirs africains. Pour appréhender les traites négrières, il faut associer et combiner les six éléments suivants[1] :

les victimes étaient des Noirs ;
les traites supposaient des réseaux d’approvisionnement parfaitement organisés et intégrés ;
les populations serviles n'étaient pas suffisamment fécondes pour se renouveler ;
l'endroit où l’être humain était capturé et le lieu de sa servitude étaient éloignés l’un de l’autre ;
si ceux qui utilisaient les esclaves pouvaient être également producteurs d’esclaves, la plupart du temps, il y avait des producteurs et des acheteurs, la traite correspondant à un échange tributaire ou commercial ;
la traite étant essentiellement une activité marchande, les entités politiques des différentes civilisations approuvaient ce commerce et en retiraient des bénéfices substantiels.
Cependant, la traite doit être distinguée de l'esclavage qui "consiste à exercer sur une personne l'un quelconque ou l'ensemble des pouvoirs liés au droit de propriété"[2]. La traite est automatiquement liée à l’esclavage. Elles se renforcent mutuellement. Mais la réciproque est fausse. Il existe des systèmes esclavagistes dans lesquels la traite n’est pas présente, comme les Etats du sud des Etats-Unis au XIXe siècle. La traite doit aussi être distinguée de la notion contemporaine de Trafic d'êtres humains.

Il y a eu trois traites négrières : la traite orientale, la traite occidentale et la traite intra-africaine. Celles-ci ont été un phénomène historique de très grande ampleur en raison du nombre de victimes, de sa durée, de la multitude de producteurs et d'acheteurs aux cultures et aux motivations différentes, des nombreuses méthodes d'asservissement, des multiples opérations de transports sur de très longues distances et de la réduction de ces êtres humains en esclaves et en main d'œuvre servile.

La traite négriére au sénégal
http://www.senegal-online.com/francais/histoire/esclavage.htm
avatar
rahou

Masculin
Nombre de messages : 171
Localisation : somewhere in the earth
Date d'inscription : 19/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

blue Re: la traite Négriére

Message par Line le Jeu 26 Juin - 0:37

L´ESCLAVAGE A L´ILE DE LA REUNION

La traite des Noirs, véritable déportation d'hommes, de femmes et d'enfants, pour approvisionner la colonnie en main-d'oeuvre servile, fut très active pendant tout le XVIIIème et le début du XIXème siècle. Plus de 200 000 esclaves, issus en majorité de Madagascar et d'Afrique Orientale, furent introduits à Bourbon pour cultiver le café, les plantes à épices ou la canne à sucre. Reconnue et encouragée par L'Etat, qui accordait une prime par tête d'esclave aux armateurs négriers, l'opération de traite se déroulait en plusieurs étapes. Les Noirs, achetés aux roitelets africains ou malgaches et aux traitants Arabes, émissaires des Imans de Mascale, avaient été préablement razziés dans les villages de brousse et emmenés, enchaînés et maltraités, jusqu'à la côte après plusieurs jours de marche. Echangés contre des fusils ou des pièces de monnaies, ils devenaient la propriété des négriers, chargés de les convoyer jusqu'à Bourbon. Entassés dans des navires spécialisés pour la traite, avec des entreponts aménagés pour contenir le maximun d'esclaves, ils étaient alignés sur le plancher, pouvant à peine se redresser pendant le voyage. Les navires négriers pouvaient recevoir entre 300 et 800 esclaves de traite qui étaient attachés deux par deux par les chevilles, et reliés à une chaîne centrale. Dans de telles conditions, la santé des esclaves était extrèmement précaire.

Pendant toute la période de l'esclavage, fondement du système coloniale, la population se partage en deux grands groupes ethniques,différents par leur statut social et leur mode de vie : les Blancs formant la population libre et les Noirs, composés en majorité d'esclaves et de quelques centaines d'affranchis...Entre ces deux grands groupes, les Métis, nés d'unions illégitimes entre Blancs et Noirs, ne représentent qu'une minorité de la population n'ayant qu'une faible influence dans la société coloniale.

Source: "L'esclavage à la Réunion 1794-1848" Sudel Fuma.

_________________
avatar
Line
Admin

Féminin
Nombre de messages : 861
Age : 52
Date d'inscription : 07/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://fatelinewz.forumchti.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum